Le street artiste Alec Monopoly expose dans la Cour Jardin de l’Hotel Plaza Athénée du 24 février au 30 avril

Depuis le 24 février, et jusqu’au 30 avril, la Cour Jardin de l’Hôtel Plaza Athénée accueille en son sein plusieurs œuvres du street artiste new yorkais Alec monopoly – représenté par la galerie Eden Fine Art qui co-organise l’exposition – connu pour s’être approprié la mascotte du jeu Monopoly comme sujet principal.

A cette occasion, ce ne sont pas moins de 20 créations qui investissent l’entrée et la cour intérieure du palace ! On y retrouve entre autres «money magnet» ou «Richie explodes the dollar bubble», des acryliques sur laque colorées et décalées.
@Plaza_Athenee
Chacune de ces oeuvres uniques est l’expression d’un art qui vise à critiquer le capitalisme à travers le langage de la culture de consommation, des médias et de l’icônographie pop.

Une exposition colorée et engagée qui devrait faire parler d’elle.

L’exposition, qui se tient dans la cour jardin du Plaza Athénée, est accessible de 9h00 à 20h00.

A propos d’ Alec Monopoly

Alec Monopoly est un artiste graffiti originaire de Los angeles, né à New York. Il a travaillé dans des milieux urbains à New York, Miami, Los Angeles, en Europe, au Mexique et en Asie, faisant appel à des matériaux divers (notamment stencils, peintures aérosol, époxy, vernis et journaux) pour décrire de façon subversive des personnages emblématiques de la culture pop.

En 2016, la société horlogère suisse TAG Heuer a annoncé sa collaboration avec Monopoly à l’Art Basel de Miami, en le qualifiant de « artistique provocateur de l’entreprise ». L’ artiste a créé une fresque murale en live sur un tapis rouge pour le film sorti en 2013, Justin Bieber’s Believe. Les œuvres de Monopoly ont été acquises notamment par des collectionneurs renommés tels que Robin Thicke, Snoop Dogg, Seth Rogan, Adrien Brody, et Iggy Azalea. Alec Monopoly est dans le top 10 des artistes les plus recherchés au monde sur les plateformes internet leader du domaine

Les tableaux de Monopoly, réalisés sur des surfaces urbaines, du papier journal, du papier à musique de la toile, représentent généralement le personnage bien connu du jeu de Monopoly, moustachu et à chapeau, en activité : courant, un sac fond de caisse sous le bras ou faisant tourner des platines dans la peau d’un DJ. Monopoly utilise ses illustrations caricaturées pour exprimer ses opinions tout en créant un Street Art bien à lui, aisément identifiable.

Ayant grandi à New York City avec pour mère une peintre de formation classique, Monopoly se considère comme un artiste perpétuel. S’éloignant d’une formation traditionnelle en vue de poursuivre la création de son Street Art, Monopoly se positionne actuellement comme l’un des artistes du genre les plus en vue. Son style unique adopte une approche joviale, et non sombre, comme celle que l’on trouve généralement dans le Street Art, se démarquant ainsi de ses contemporains et offrant un art auquel on peut facilement s’identifier.

A propos de Eden fine art

Eden Fine Art est une importante galerie d’art internationale, créée et appartenant à Cathia Klimovsky . La galerie est considérée comme un acteur majeur du domaine depuis sa création en 1997 et l’ouverture de dix galeries dans des emplacements prisés qui lui donne une visibilité mondiale, soutenu par des partenariat avec de nombreuses galeries renommées.

Eden Fine Art possède deux galeries-phare en plein cœur de New York, l’une de 1,000 m² à l’angle de Madison Avenue et de la 50e Rue, et l’autre de 4 étages de près de 2500 m² au cœur du Soho, à l’angle des rues Broome et Green. Eden Fine Art a entre autre ouvert également une galerie à Londres sur New Bond street.

La galerie, en croissance importante, a acquis l’expertise nécessaire à un marchand d’art contemporain à succès dans les grandes métropoles.

L’expertise de Cathia Klimosvky a positionné Eden Fine Art en leader de l’art contemporain en général et du pop art en particulier. La sélection soigneuse d’artistes internationaux en début de carrière ou confirmés garantit des œuvres d’exception.
Eden Fine Art promeut également une direction artistique cohérente en recourant à une expression contemporaine, vecteur d’un point de vue optimiste et haut en couleur sur la vie.

Agissant en tant qu’éditeur, Eden ne se contente pas de promouvoir ses artistes. Elle expose leurs travaux dans ses dix galeries mais également se charge de les faire connaître via un réseau de partenariats triés sur le volet avec des galeries indépendantes dans le monde entier.

Pour plus d’informations : www.eden-gallery.com

Tags:

Autres actus...

NEWSLETTER BeKLAS

Follow KLAS

PUB RNB-MAG

Categories