fbpx

Pop Smoke, son empreinte sur la culture malgré sa disparition

Assassiné dans la nuit du 19 février 2020 lors d’un cambriolage dans sa maison de Hollywood Hills, Pop Smoke alors âgé seulement de 20 ans aurait pu devenir une des plus grandes stars du Hip-Hop US.

Une star à en devenir...

De son vrai nom Bashar Barakah Jackson, est né le 20 juillet 1999 à Brooklyn et est donc décédé le 19 février 2020 à Los Angeles. Il a passé son enfance dans le quartier résidentiel de Canarsie à Brooklyn. Très tôt, il commence à tomber dans la criminalité et vendre de la drogue à l’âge de 16 ans. Après s’être fait arrêté avec une arme à feu, il sera forcé d’être assigné à résidence pendant deux ans. C’est en 2018 qu’il commencera sa carrière musicale. 

Celui qui s’est fait connaître avec le single Welcome To The Party extrait de sa première mixtape Meet The Woo, avait tout pour devenir un grand dans l’industrie. Initiateur de la drill aux US, il va connaître un succès fulgurant avec le morceau Dior extrait de la même mixtape et ainsi se faire connaître plus largement du public. A l’instar de DMX ou 50 Cent chez qui il puise une grande inspiration, sa voix est particulière et unique dans le game. Sa voix, la BK drill, son look, et la danse qu’il a popularisé ont fait de Pop Smoke un artiste très charismatique et apprécié du public. Le 7 février 2020 il sort sa deuxième mixtape Meet The Woo 2 qui rencontrera également le succès escompté.

Fauché en plein vol

Alors qu’il venait à peine de se faire connaître, que les clubs jouaient partout ses plus gros hits Welcome To The Party , Dior, Pop Smoke s’est vu se faire ôter sa vie de façon tragique. Lui qui a démocratisé la BK Drill et qui de part son aura et son style a ramené quelque chose de nouveau, de frais sur la scène rap, avait un avenir des plus radieux. Et c’est malheureusement notamment grâce à son album posthume Shoot for the Stars, Aim for the Moon produit par 50 Cent, que l’on a pu voir l’étendu de son talent. Mêlant morceaux Drill, Trap et RnB, il possédait une palette quasi infinie, il ne souhaitait pas être un rappeur essentiellement drill mais être polyvalent et c’est là toute la tristesse de sa disparition. Pop Smoke était prédestiné pour être aussi grand que Tupac. Il faisait bouger les clubs, il faisait bouger la rue. La direction artistique vers laquelle il se dirigeait allait être très intéressante pour le hip-hop.

Même si sa mort a suscité une vague de tristesse, l’influence et l’empreinte qu’il a laissé derrière lui est immense. On parlait du fait qu’il avait ramené quelque chose de nouveau sur la scène rap notamment la drill et la danse qui y est associé. Et en effet suite à son succès on a pu voir une nouvelle vague de rappeurs émergents dans ce style. Allant de Dusty Locane qui a repris le tips de la grosse voix à CJ qui maîtrise parfaitement drill et danse, Pop Smoke a inspiré toute une nouvelle génération à s’exprimer dans un tout nouveau style.

Pop Smoke était influencé par DMX, 50 Cent, Jay-Z, Nas, la nouvelle génération elle, est influencée par Pop Smoke.

Tags:

Autres actus...

NEWSLETTER BeKLAS

CARRE FIN BE KLAS

Follow KLAS

Categories